être-produit

Category: Heidegger en français
Submitter: Murilo Cardoso de Castro

être-produit

Elles ne partent pas de l’oeuvre, car celle-ci y est envisagée comme ce que le pouvoir de l’artiste a produit, comme un résultat de son faire. Certes, l’oeuvre d’art singulière est toujours aussi la production d’un artiste ; toutefois, cet être-produit de l’oeuvre ne constitue point son être-oeuvre, et cela d’autant moins que la volonté la plus propre de la production vise bel et bien à laisser l’oeuvre reposer sur elle-même. Dans le grand art justement - et c’est de celui-ci seul qu’il s’agit ici -, l’artiste demeure par rapport à l’oeuvre quelque chose d’indifférent, presque comme un procès qui s’annulerait lui-même dans la création (Hw. 29). OOA1935: I

Ainsi la tâche de notre première partie préparatoire est-elle remplie. Le chemin du questionnement de l’origine de l’oeuvre d’art est un cours circulaire. "Origine" signifie le fondement qui rend possible et nécessaire l’oeuvre d’art en son essence. Le point de départ de la question doit être pris dans l’être-oeuvre de l’oeuvre, non pas dans son être-produit par l’artiste ou dans son être-objet pour l’exploitation organisée de l’art. OOA1935: I

Submitted on:  Wed, 28-Mar-2007, 13:40