fabrication

Category: Heidegger en français
Submitter: Murilo Cardoso de Castro

fabrication

La fabrication et l’utilisation d’outils, d’instruments et de machines font partie de ce qu’est la technique. En font partie ces choses mêmes qui sont fabriquées et utilisées, et aussi les besoins et les fins auxquels elles servent. L’ensemble de ces dispositifs est la technique. Elle est elle-même un dispositif (Einrichtung), en latin un instrumentum.[GA7, pag. 10]

Un troisième facteur, cependant, demeure avant tout responsable de la coupe. C’est ce qui l’inclut au préalable dans le domaine de la consécration et de l’offrande. Elle est ainsi définie comme chose sacrificielle. Ce qui dé-finit termine la chose. La chose ne cesse pas avec cette « fin », mais commence à partir d’elle comme ce qu’elle sera après la fabrication. Ce qui en ce sens termine et achève se dit en grec telos, mot qu’on traduit trop fréquemment par « but » et « fin » et qu’ainsi on interprète mal. Le telos est responsable de ce qui comme matière et de ce qui comme aspect est co-responsable de la coupe sacrificielle.[GA7, pag. 14]

Un quatrième facteur enfin répond aussi de la présence et de la disponibilité de la coupe sacrificielle achevée : c’est l’orfèvre; mais nullement en ceci que par son opération il produit la coupe sacrificielle achevée comme effet d’une fabrication nullement en tant que causa efficiens. La doctrine d’Aristote ne connaît pas la cause que ce nom désigne, pas plus qu’elle n’emploie un terme grec correspondant.[GA7, pag. 14]

Le point essentiel est que nous prenions la production dans toute sa portée et en même temps au sens des Grecs. Une pro-duction, poiesis, n’est pas seulement la fabrication artisanale, elle n’est pas seulement l’acte poétique et artistique qui fait apparaître et informe en image. La phusis, par laquelle la chose s’ouvre d’elle-même, est aussi une pro-duction, est poiesis. La phusis est même poiesis au sens le plus élevé.[GA7, pag. 16]

[...] Si, précisant peu à peu notre question, nous demandons ce qu’est proprement la technique entendue comme moyen, alors nous arrivons au dévoilement. En lui réside la possibilité de toute fabrication productrice. [GA7, pag. 18]

[...]Qui construit une maison ou un bateau, qui façonne une coupe sacrificielle dévoile la chose à pro-duire suivant les perspectives des quatre modalités du « faire-venir ». Ce dévoilement rassemble au préalable l’apparence extérieure et la matière du bateau ou de la maison, dans la perspective de la chose achevée et complètement vue, et il arrête à partir de là les modalités de la fabrication. Ainsi le point décisif, dans la techne, ne réside aucunement dans l’action de faire et de manier, pas davantage dans l’utilisation de moyens, mais dans le dévoilement dont nous parlons. C’est comme dévoilement, non comme fabrication, que la techne est une pro-duction.[GA7, pag. 19]

Submitted on:  Wed, 08-Feb-2006, 09:35